14/01/2008

La Chandeleur - 2 février ...

La chandeleur signifie le jour des chandelles, le jour de la lumière mais dans le coeur des petits et des grands, c'est la grande fête de la crêpe!

2_banana_pancake
La Chandeleur, c'est la fête de la crêpe

La Chandeleur a un parfum particulier, chandelle allumée mais surtout odeur de crêpes que l'on prépare en famille, entre amis. À qui le tour de faire sauter la crêpe d'un poignet agile, de tourner la poêle de la main droite en tenant une pièce en or de la main gauche. Elle ne doit pas tomber, coller au plafond ou retomber chiffonnée. Réussir une telle acrobatie porte bonheur, dit le dicton. Personne n'y croît mais chacun essaie car si on réussit, jamais on ne manquera d'argent toute l'année durant.

Mais la superstition va plus loin. En effet, en plus de faire sauter la première crêpe avec une pièce d'or, il fallait ensuite l'enrouler autour de celle-ci. Ce petit paquet était alors porté en procession par toute la famille et on la déposait tout en haut de l'armoire dans la chambre du plus ancien de la maisonnée, là où, dit-on, elle ne moisira pas. Les débris de la crêpe de l'an passé étaient alors récupérés et la pièce qu'elle contenait donnée au premier pauvre qui passait. Chez les Acadiens de l'île-du-Prince-Édouard, on faisait une quête ce jour-là pour venir en aide aux pauvres de la paroisse.

Mais pourquoi la crêpe?

Parce que son disque d'or nous rappelle le soleil. C'est la survivance d'un mythe lointain se rapportant à la roue solaire qui expliquerait la coutume des crêpes (ou des beignets de forme ronde, dans le sud de la France)

Mais pour faire une crêpe de la Chandeleur, elle doit être de froment, celui qui provient de la moisson précédente. On peut en empiler sans craindre la famine car bientôt les champs reprendront leur blondeur.

Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur

Ainsi pensaient les habitants soucieux de trouver, dans chaque signe, le présage d'une bonne récolte.


D'autres traditions gourmandes

france
Si la tradition des crêpes se perpétuent d'un bout à l'autre de la France, certaines régions les remplacent ou complètent la table avec des beignets: Ce sont les beignets aux pommes dans le Berry, les "beugnets" en Franche-Comté. Dans l'Yonne, au cours de la veillée, ils prennent nom de "Roubigneaux", des beignets composés de farine délayée dans du lait et frits dans la poêle, à l'huile et au beurre.

canada
Au Québec, la tradition des crêpes de la Chandeleur s'est un peu estompée car la crêpe du petit déjeuner est servie en tout temps de l'année avec une bonne noix de beurre et du sirop d'érable. Par contre, au Saguenay / Lac-Saint-Jean, il existe une coutume qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, celle des

Cretons de la Chandeleur
non pas réalisée au porc mais au veau et au foie de poulet parfumés à la cannelle et à la muscade.

espagne
Dans le Valls, la Chandeleur sent bon le petit oignon blanc (calçotades)que l'on fait griller à la braise. Son parfum embaume les rues. Plus tard, on les fera tremper dans la sauce romesco ou salbitxada pour accompagner la viande grillée sur la braise, car ici la Chandeleur revêt un caractère populaire autour du barbecue en plein air.

Qui fera la fête?

mexico
Si, dans plusieurs pays, l'Épiphanie couronne le roi ou la reine de la fête, la coutume est moins heureuse dans ce coin du monde . En effet, celui qui découvre un petit Jésus en sucre ou une fève dans la rosca de reyes ou couronne des rois, devra organiser et payer la fête de la Chandeleur où tous les convives sont invités à déguster des tamales, sorte de crêpes farcies salées ou sucrées. Celui qui est un peu avare, n'hésite pas à avaler la fève, chuchote-t-on en coulisse mais puisque la fête se fait en famille et entre amis, le subterfuge est rapidement pointé du doigt avec rires et sarcasmes.

C'est avant tout une fête religieuse

Chandeleur vient du mot latin candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. Il s'agissait à l'origine d'une fête en l'honneur du dieu Pan, appelée Lupercales, durant laquelle certains débauchés parcouraient la nuit les rues de Rome en agitant des flambeaux.

Le pape Gélase Ier, habitué à retaper avec des crêpes les pélerins arrivés à Rome en pélerinage décida, en 472, de christianiser cette fête et d'en faire la fête de la présentation de Jésus au Temple, symbole de lumière. C'est au jour de la Chandeleur que l'on vient faire bénir les cierges qu'on allumera pendant les orages, pour écarter la foudre, dans la chambre d'un mort pour apaiser les mauvais esprits. On faisait brûler des cierges pour les semailles et on les portait en procession à travers champs et vignobles.

De nombreux dictons sont nés de ce jour de février, des proverbes reliés à la température

"Rosée à la Chandeleur, Hiver à sa dernière heure."

Si les cierges ont perdu leurs feux depuis longtemps, le jour des crêpes demeure. Avec une bolée de cidre, la fête est complète.


L'ABC pour réaliser de belles crêpes

crepiere

L'ABC pour réussir les crêpes

Tout d'abord il est nécessaire de préparer la pâte à l'avance et la laisser reposer au moins deux heures. Selon le type ou la qualité de farine utilisée, la pâte s'épaissit. Il suffit d'ajouter un peu de liquide à la dernière minute.

La pâte
On doit calculer environ 250 g de farine pour 24 crêpes de grosseur moyenne
On ajoute alors une pincée de sel et, s'il s'agit de crêpes pour entremets, quelques cuillerées à soupe de sucre.
On ajoute ensuite deux cuillerées à soupe de beurre fondu et 3 dl de liquide (lait, moitié lait moitié eau ou bière) - La pâte doit être très lisse et sans grumeaux.
Incorporer ensuite 3 oeufs battus à la pâte et laisser reposer au moins deux heures.

Les ustensiles
Choisissez avec soin la poêle qui servira à la cuisson des crêpes car elle prend une large part à la réussite. Elle doit être en fonte épaisse et à très petits bords, ou anti-adhésive mais toujours en un matériau épais, diffusant bien la chaleur et avoir le fond parfaitement plat.

Il vous faut aussi une large spatule si vous ne voulez pas vous risquer à faire sauter les crêpes et une louche (ou une tasse) pouvant contenir juste la quantité requise pour chaque crêpe.

La cuisson
Faites d'abord chauffer la poêle à feu pas moyen. Frottez le fond de la poêle d'une légère couche de matière grasse; dans certaines régions, on utilise un petit morceau de gras de lard piqué avec une fourchette, ce qui évite l'excédent de matières grasses. Vous pouvez également utiliser un morceau de beurre ou une petite goutte d'huile.

Versez rapidement la pâte dans la poêle chaude en soulevant celle-ci au-dessus du feu; imprimez-lui rapidement un mouvement circulaire pour étaler la pâte sur toute la surface; reposez la poêle sur le rond à feu doux et laissez cuire en surveillant attentivement. Lorsque les bords se détachent et se soulèvent, secouez légèrement la poêle pour décoller la crêpe, retournez-la. Ensuite, c'est une question de secondes avant de la replier ou de la glisser sur un plat.

Vous pouvez garnir les crêpes avec de la confiture, de la crème fraîche, du beurre, du sucre, une crème frangipane ou pâtissière, du fromage blanc ou du caramel cristallisé en entremets.

En crêpe salée, elle accepte toutes les préparations et sort rarement sans sauce.

Le flambage
Un petit air d'apparat? Un goût de vieux rhum des Antilles? Roulez chaque crêpe et placez-les, bien chaudes, côte à côte sur un plat. Saupoudrez de sucre et apportez sur la table. Sur un petit réchaud, chauffer une louche contenant l'alcool ou la liqueur de votre choix, enflammez devant les convives; avec une cuillère, arrosez les crêpes et inclinez doucement le plat pour répartir l'alcool.

Conservation à chaud
Il est entendu que si on fait sauter une bonne douzaine de crêpes, la première risque de refroidir aussi vous pouvez allumer votre four au minimum. Glissez chaque crêpe sur un plat pouvant aller au four et déposez dessus une feuille de papier aluminium pour éviter qu'elles ne sèchent.


Les commentaires sont fermés.